AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission ♠ Les lumières du crépuscule ♠ Chen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ciaràn Rushbury
Mutant 919


Date d'inscription : 19/09/2011
Messages : 156
Localisation : Shangri-La
Emploi/loisirs : Capitaine au sein des forces armées de Shangri-La
Autres Noms : Rush'

Feuille de personnage
Type: Androïde/Cyber-Humain
Pouvoirs: TK, contrôle de l'espace et des trajectoires, détermination du temps et des vitesses

MessageSujet: Mission ♠ Les lumières du crépuscule ♠ Chen   Jeu 27 Oct - 10:46

Lien du descriptif de la mission


Les lumières du crépuscule




Du blanc. Du blanc à perte de vue. Des kilomètres carrés de désert immaculé, des hectares sans fin d’une poudreuse pure et fine, vierge de toute intervention humaine, à la fois sauvage et troublante. Déconcertante et envoutante mais tellement traitresse. Le manteau de neige qui recouvrait la terre avait cet aspect de créature mythologique, celui des sirènes qui régnaient sur les mers. Gâtées par dame Nature d'une beauté si impressionnante que les yeux des hommes ne pouvaient y résister mais affublées de terribles attributs si meurtriers à l'heure d'exécuter la sentence finale. Comme elles, la montagne appelait les hommes, le vent qui soufflait entre ses monts fredonnait une mélodie irrésistible pour les attirer dans ses filets, avant de les projeter sur ses pics acérés ou de les perdre dans les méandres de ses chemins hasardeux pour les figer à tout jamais au sein de son propre corps. La montagne voulait faire les hommes siens, il fallait être fort pour ne pas lui céder.

Bien emmitouflé dans son épaisse combinaison protectrice, les yeux protégés par d'efficaces lunettes, Ciaràn scrutait l'immensité qui s'étalait devant lui, encore et toujours impressionné. Combien de temps depuis qu'il n'avait pas foulé de nouveau cette neige inhospitalière ? Trop de temps, des semaines entières pendant lesquelles l'homme avait accordé du temps à sa rééducation. Apprendre à marcher avec ses prothèses, à bouger avec elles et à les dominer dans n'importe quelle circonstance, voilà par quoi il avait dû passer avant de revenir à la routine qui était sienne. Cela lui avait demandé du temps et de la patience, mais il avait fini par parvenir à l'un des buts qu'il s'était fixé: dominer de nouveau son corps et reprendre le travail. Voir Siobhan partir tous les jours tandis qu'il restait à la maison ou se rendait simplement chez le physiothérapeute avait fini par l'ennuyer. Incapable de rester en place, la reprise du travail avait été un véritable soulagement. De nouveau, il se sentait utile. Enfin, il parvenait à combler le vide.

Sous lui, la montagne de muscles qu'il chevauchait frémit soudain. Du plat de la main, le mutant tapota l'encolure du tauntaun et l'encouragea à avancer. Comme son cavalier, Kurkaru connaissait nombre de pistes enneigées autour de Shangri-La pour les avoir parcourues infiniment de fois en compagnie de l'homme. Certes Kurkaru ne lui appartenait pas mais Ciaràn avait été son cavalier attitré depuis que la jeune bête fougueuse avait été achetée par l'armée quelques années plus tôt. C'était même l'homme qui l'avait nommé ainsi en souvenir du héros hilarant d'un livre pour enfant qui avait bercé sa plus tendre enfance sur Avalon, un détail mignon qui avait toujours fait rire la plupart de ses collègues, puisque le caractère de Kurkaru n’avait finalement rien de bien agréable. Ciaràn, lui, avait fini par s’habituer à la bête…Malheureusement, de cette relation de confiance qu’il avait su établir, le soldat n'en gardait plus que de rares souvenirs. L’animal en revanche ne semblait pas l'avoir oublié, toujours obéissant et attentif à la moindre pression des rênes et au moindre appel de la voix. Kurkaru avait été bien dressé. Sous la selle, il obéissait.

Ils avançaient donc en tête, Kurkaru en mâle dominant ouvrant fièrement la marche, le port de tête haut et les naseaux frémissants. Derrière eux, trois autres couples cavaliers-montures leur emboitaient le pas, marchant légèrement en recul. Dans le trio, sous ses ordres directs, deux de ses hommes, mutants de leur état. Ainsi qu'un étrange personnage, un réserviste et aventurier à ses heures, Chen Lu. Ciaràn ne s'en souvenait que très partiellement mais les chemins des deux hommes s'étaient déjà croisés plusieurs fois. Si l’immense chinois se rappelait de lui, il devait avoir eu l’impression de rencontrer un autre homme. De l’aimable, sympathique et serviable capitaine Rushbury, il ne restait sans doute pas grand-chose…Juste un être au visage neutre et au regard vide de tout sentiment. Assez déroutant pour que n’importe qui se pose certaines questions à son sujet. Pour Ciaràn en revanche, le dénommé Lu n’était plus grand-chose. Simplement un homme au physique plus qu’impressionnant qu’il avait déjà rencontré, au corps et aux pouvoirs étranges, et juché sur un solide tauntaun qui était sans doute la bête la plus impressionnante de toute la cavalerie de l’armée. Nocturne (ou Nocnoc pour les plus intimes), nommé ainsi à cause de son pelage grisâtre, plus sombre que la plupart de ses congénères, semblait pouvoir écraser le monde d’une seule de ses puissantes pattes. Mais la réalité était tout autre, la bête ayant sans aucun doute le caractère le plus pacifique que le monde ait jamais connu. Une bête calme mais pourtant bourrée de bonne volonté. Une fois monté sur son dos, il était sans doute capable de vous amener au bout du monde même.

L’étrange quatuor était parti de l’une des bases situées dans les extérieurs de Shangri-La. Ciaràn étant l’officier le plus gradé, il avait hérité tout naturellement du commandement de la mission qui lui avait été confiée. Enfin ça, c’était ce qu’on lui avait dit. La véritable version était légèrement différente. Des quatre hommes, il n’y avait malheureusement que lui qui ne s’était pas porté volontaire. Sans que le télékinésiste le sache, les nécromants tentaient encore de tirer au mieux les fils de sa vie depuis l’ombre…Et qui disait mission dangereuse et périlleuse disait forcément risque mortel élevé. Tuer l’officier Rushbury, donc l’entourage proche -frère et compagne- avait marqué à tout jamais la ville de Shangri-La de leurs découvertes, était trop risqué pour leur anonymat. Ils avaient trop à perdre. Alors, si le danger de la mission à travers les montagnes bipolaires augmentait les chances de parvenir à une mort tragique et surtout involontaire, c’était tout aussi bien.

On ne lui avait donc pas proposé d’y aller, on l’avait trompé et convaincu. De son côté, Ciaràn n’avait pas vraiment cherché à discuter, habitué qu’il était à obéir aux ordres. Après tout, il s’était engagé pour cela. La mission était donc simple. Une activité étrange dans une grotte au lointain avait été repérée, il leur appartenait donc d’en découvrir la nature et de s’assurer qu’elle ne mettait pas en péril les habitants de Shangri-La. Ici se justifiait précisément la présence de Chen Lu. Son corps radioactif était à même de résister là où le corps de simples humains et même mutants ne pouvait survivre. D’ailleurs, l’un de ses hommes était chargé de surveiller l’activité radioactive…Si celle-ci passait un seuil critique, le chinois serait obligé de prendre seul le relais.

Après plus de deux heures de marche, ils approchaient enfin de leur but. Au loin, l'entrée rocailleuse qu'ils cherchaient à atteindre se faisait de plus en plus précise à mesure qu’ils avançaient mais aucun des appareils de mesure ne s’était encore affolé, heureusement pour eux. Ciaràn en tête s’assurait lui de voir venir le danger. Ses armes plasma à portée de main, ses couteaux prêts à s’envoler, l’homme mettait son expérience du terrain et sa parfaite connaissance des montagnes pour assurer la sécurité et la cohésion du groupe. Encore que Chen Lu ne devait pas vraiment en avoir besoin…Mais il ne disait rien et avait accepté jusqu’alors les ordres sans broncher, ce qui finalement était plutôt plaisant.

Soudain, Kurkaru stoppa net et se mit à souffler bruyamment, comme s'il avait repéré quelque chose. Le télékinesiste scruta les alentours mais n’aperçut rien...Peut-être que sa monture avait repéré l'odeur d'une quelconque animal. Rapidement, il posa sa main sur le troussequin de la selle et y prit appui pour se retourner. Haussant la voix pour couvrir le bruit du vent et s’assurer que tout le monde l’entendait bien, il prit la parole :

- Nous arrivons bientôt. Ouvrez bien les yeux, il y a des chances qu’on tombe sur n'importe quoi par ici.


_________________




Dernière édition par Ciaràn Rushbury le Dim 6 Nov - 1:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Lu
Mutant 919


Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 8
Age : 26
Localisation : Shangri-La
Emploi/loisirs : étudiant

Feuille de personnage
Type: Mutant
Pouvoirs: Radioactivé

MessageSujet: Re: Mission ♠ Les lumières du crépuscule ♠ Chen   Jeu 27 Oct - 21:25

Les plis de sa cape de plomb virevoltant au vent froid de la montagne bipolaire, chevauchant un tauntaun à la taille imposante à travers une neige épaisse de plusieurs mètres, Chen avait tout de l'aventurier. Sa haute taille sur sa grande monture, il surpassait tout ses camarades et avait une vision panoramique époustouflante. Hélas Chen se sentait tout sauf l'âme d'un aventurier. Il n'avait pas l'habitude de monter à dos de tauntaun plus habitué à les chasser sur sa moto neige pour leur peau et leur chair. Aussi il n'était pas très à l'aise aussi haut perché sur un animal dont il n'était pas familier. Par chance la bête était brave et très accommodante. Peut être parce qu'il n'avait pas l'habitude de trimballer un cavalier qui pouvait affronter les pires températures en se chauffant lui même et par le même coup lui tenir chaud au dos et aux reins. Puis pour ne rien enlever à son malaise, il fermait la marche et devait veiller à se qu'aucune créature ne les prenne à revers essayant de tailler sa bavette dans son croupion ou dans le croupion de sa vaillante monture. Réajustant son fusil qui bringuebalait sur son dos, il en profita pour vérifier les sangles de son paquetage. Il ne craignait pas de perdre des vêtements ou une couverture car il n'en avait guère dans ses affaires se qui aurait signé l'arrêt de n'importe qui d'autres dans cette montagne, non il surveillait surtout ses vivres et son matériel d'expéditions. Il imaginait mal de demander aux militaires de carrières de lui donner à manger sur leurs part à lui, le "petit" réserviste rattaché au groupe à la dernière minute car il s'était montré curieux par rapport à ces rumeurs de flashs verts le soir.

Il en avait entendu parler aux marchés de peaux dans la 3° zone où il était venu vendre quelques peaux qui restaient dans son entrepôt. Il avait espérait les garder pour plus tard, mais elles étaient en train de se gâter dans son entrepôt alors il avait prit la résolution de gagner moins d'argent en vendant les peaux maintenant que le cours était bas plutôt que de ne pas en gagner du tout lorsque le cours serait haut. Le marché était toujours plein de vie et de gens qui allaient entre les étals des marchands. Ce n'était pas un lieu qui sentait spécialement bon, loin de là, puisque les tanneries se trouvaient non loin. C'était chez trois bonnes femmes qui radotaient au milieu du chemin qu'il entendit en premier parler de ces lueurs. Puis en faisant le tour des acquéreurs, il réentendit plusieurs fois la même histoire. Alors après avoir bataillé ferme pour ses peaux, il se rendit à la caserne attenante où les militaires auraient sans doute de bonnes informations. Aussi c'est dans cette caserne en venant poser des questions à la caserne, qu'on l'avait informé de cette mission et qu'il avait fait jouer son statut de réservistes pour y être rattaché.


Le vent cinglant rabattit la capuche qu'il portait pour protéger son crane chauve au moment où le commandant de l'opération parla au groupe.

- Nous arrivons bientôt. Ouvrez bien les yeux, il y a des chances qu’on tombe sur n'importe quoi par ici.

Dans son expérience, il avait toujours constaté que la loi de Murphy s'appliquait très souvent quand il faisait parti d'un groupe, une tuile allait leur tomber sur le coin du nez très vite. Et vu le ciel ça allait être une tempête de neige.

Commandant, le temps est en train de tourner, on a grosse tombée de neige qui arrive je pense, si vous voulez qu'on s'en sorte, vaudrait mieux trouver la grotte au plus vite.

Il ne connaissait pas les deux acolytes du commandant et connaissait à peine ce dernier, mais il doutait qu'ils puissent survivre à un blizzard hurlant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciaràn Rushbury
Mutant 919


Date d'inscription : 19/09/2011
Messages : 156
Localisation : Shangri-La
Emploi/loisirs : Capitaine au sein des forces armées de Shangri-La
Autres Noms : Rush'

Feuille de personnage
Type: Androïde/Cyber-Humain
Pouvoirs: TK, contrôle de l'espace et des trajectoires, détermination du temps et des vitesses

MessageSujet: Re: Mission ♠ Les lumières du crépuscule ♠ Chen   Dim 30 Oct - 13:17

Ciaràn leva machinalement les yeux au ciel. L’homme n’avait pas tort, le nuage qui s’approchait d’eux depuis le nord n’avait rien de particulièrement réjouissant. Derrière ses lunettes, les yeux sombres du capitaine se plissèrent, évaluant mentalement la distance qui leur restait à parcourir. Un coup d’œil lui fut suffisant, son pouvoir lui permettant de déterminer aisément la distance qu’il leur restait à parcourir et ce, malgré les irrégularités énormes du terrain.

- Quatre kilomètres et quatre cent vingt-quatre mètres jusqu’à l’entrée, annonça-t-il soudain.

Facile. Plus efficace que n’importe quel instrument de mesure ou que n'importe paire de jumelle équipée high tech. Et encore, il leur avait fait grâce des quarante-cinq centimètres qu'on pouvait rajouter si l'on se servait de la patte la plus avancée de Kurkaru comme point d'origine. Conclusion? En faisant le calcul rapidement et en tenant compte de l’allure moyenne d’un tauntaun à une allure soutenue et régulière sur ce genre de terrain…

- Une vingtaine de minutes. On y sera avant que la tempête nous rattrape. Casaly, tiens nous au courant si tu détectes la moindre activité anormale.
- Bien commandant.

Un dernier regard à ses trois hommes pour s'assurer que tout allait bien et Ciaràn pressa fortement les flancs de sa monture qui se mit docilement en route. Aussitôt il lui imposa une allure plus soutenue que celle qu'ils avaient respectée jusqu'à présent. Comme l'avait dit si justement le réserviste, il valait mieux pour eux ne pas trop trainer dans le coin. Néanmoins, Rushbury n'était pas vraiment inquiet, il avait déjà eu affaire nombre de fois aux caprices du temps des montagnes bipolaires et il s'en était toujours sorti. Certes, ce n'était pas le cas de tout le monde mais cette fois-ci, le capitaine faisait confiance aux capacités de ses hommes, de leurs montures et à leur expérience...Néanmoins, on ne pouvait pas en dire autant de ce qui les attendait à l'intérieur de la grotte qu'ils apercevaient au loin. Après tout, ils étaient complètement ignorants de ce qui pouvait bien émettre cette lumière. Et ce n'était pas leur unique problème, le second point important étant le suivant: si la grotte allait leur servir de refuge contre la tempête, la faune locale aurait sans doute le même réflexe.

Inconsciemment, la main métallique du mutant lâcha les solides rênes de cuir et vint se porter au niveau de l'arme lourde fixée à l'une des lanières de la selle.


*****

Face à eux, une longue faille de taille gigantesque entrouvrait la montagne, assez haute pour laisser passer au moins dix tauntauns adultes juchés les uns sur les autres. Si l'on ne tenait pas compte de ses dimensions excessives, l'entrée de la grotte semblait à priori plutôt normale. Aucun flash lumineux, aucune lumière étrange et surtout absolument aucun avertissement de la part de Casaly qui à aucun moment n'avait cessé de surveiller l'activité radioactive. S'avancer ne tenait donc pas encore du comportement suicidaire...Rester à l'extérieur commençait à l'être en revanche. Après exactement vingt-deux minutes et trente-sept secondes de course à travers la neige, la tempête était déjà sur eux et le froid se faisait désormais sentir, encore plus mordant et agressif. Sans mettre pied à terre, le télékinésiste fit signe à ses hommes de le suivre et poussa son tauntaun sans hésiter à l'intérieur.


*****

Ciaràn avait déjà examiné et exploré de nombreuses grottes par le passé, et celle-ci à priori n'avait pas l'air si distincte de celles qu'il avait pu voir auparavant. Des parois irrégulières et recouvertes de glace pour la plupart, un froid polaire, un silence d'outre-tombe seulement troublé par des bruits sourds, irréguliers et évidemment non identifiés qui rendaient l’atmosphère pesante et renvoyait l'expédition au rang de film d'horreur (sans compter la taille des constructions géologiques naturelles qui amplifiait l'écho). Rien de bien anormal pourtant. D'ailleurs, quelques-unes de ces grottes étaient parfois choisies par des colons ou par des groupes isolés pour s'y installer. Honnêtement, l'idée de venir se terrer dans un tel trou perdu n'avait jamais trouvé d'explications aux yeux du brun qui appréciait largement sa vie sur Shangri-La. Mais visiblement d'autres semblaient préférer le calme et la tranquillité relatives qu'offrait un tel endroit...Mouais. C'était sans compter sur toutes les bêtes qui pouvaient habiter dans les recoins sombres de ces caves, sur tous les dangers auxquels on pouvait avoir à faire face, le froid arrivant largement en tête.

Enfin, si ça leur amusait de se compliquer la vie, hein...

Alors qu'il avançait dans l’impressionnant couloir qui s'offrait à lui, menant la petite troupe silencieuse et attentive, le capitaine laissait ses yeux errer sur les parois glacées qui n'avaient rien de spécial. Les chemins qui s'offraient à eux semblaient tortueux et nombreux, un coup à se perdre si l'on avait un sens de l'orientation déficient. Heureusement pour eux, les instruments de technologie dernier cri qu'ils avaient en leur pouvoir allaient leur permettre de s'en sortir...

S'en sortir...Peut-être avait-il pensé trop vite. Au détour d'un couloir, alors qu'ils arrivaient dans ce qui semblait être une grotte de taille moyenne, un sifflement se fit soudain entendre. Long, puissant et particulièrement désagréable à l'oreille. Inhospitalier et inamical certes mais tellement identifiable. L'instant d'après, Ciaràn voyait la créature en question surgir de derrière un rocher et se précipiter vers eux. Plutôt grand et imposant...Sans doute un mâle. L'homme n'hésita pas et brandit sa main en direction de la bête. Une simple poussée télékinésiste stoppa l'animal en pleine course et l'envoya se fracasser quelques mètres plus loin contre une paroi. Assez fort pour l’assommer, sans doute pas assez fort pour le tuer...Il n'aurait pas cette chance. Vu la résistance de ces animaux et leur peau coriace...

- Iguanes, lâcha Ciaràn, comme si personne n'avait deviné. Il y en a peut-être un autre, faites attention.

Pas d'affolement dans sa voix, absolument aucune trace de panique. Juste, une mise en garde pour ses hommes. Ce n'était pas la première fois qu'il en croisait, de ces bestioles, et c'était presque si on pouvait dire qu'il avait l'habitude de se mesurer à elles. Si elles se sentaient en danger, elles attaquaient, tout simplement, et sans doute leur présence soudaine dans la grotte avait été considérée comme une menace. Une femelle, peut-être, qui avait mis ses petits à l'abri?

Il n'eut pas à attendre longtemps pour en connaitre la réponse. Un second sifflement, plus puissant que le précédent, se fit soudain entendre et une ombre se profila entre les rochers. Bien, ces animaux se promenaient souvent en solitaires. Aujourd'hui forcément, ils avaient décidé de se balader en couple...

Derrière lui, il entendit le cran de sureté d’une arme sauter...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission ♠ Les lumières du crépuscule ♠ Chen   Aujourd'hui à 0:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission ♠ Les lumières du crépuscule ♠ Chen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Mission à Montréal (Mission to Montreal)
» [Epcot] Mission: SPACE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MARVEL résurrection, le RPG ::  ::  :: Les montagnes bipolaires-
Sauter vers: